Lost Heaven


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans ma cage , coupée du monde ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Dans ma cage , coupée du monde ...   Mar 1 Jan - 14:50

Les jours passaient , se succédent les uns après les autres , n'apportant rien de nouveau au quotidien de la jeune Neko qui était , voilà depuis bien longtemps , retenue dans cette animalerie . Pour elle , plus rien ne comptait . Les jours étaient tous les même et lui apporteraient tous la même chose . Pour elle , qu'il vente , qu'il pleve ou qu'il fassent plein soleil , plus rien n'avait d'importance . On l'avait coupée du monde , isolée des autres , et voilà des année qu'elle n'avait plus eu un seul point de contact avec le monde qui l'entourait . Elle connaissait juste les quelques Neko de l'animalerie , et le gardien , maître de toute ses souffrances . La vie était trop dure et trop triste ici . Tout n'était que cris et larmes . Quand elle voyait les Nekos partir pour aller servir de nouveaux maîtres , elle allait toujours se cacher dans le fond de sa cage pour aller pleurer en silence . Au fil du temps , elle avait appris à encaisser tout ce qu'elle recevait , et avait fini par se résoudre à une réalité qu'elle devait accepté : personne ne la tirerait d'ici . Elle finirait ses jours dans une cage , au beau milieu de ses semblable . Bien que ce destin ne l'enchentait guère , elle avait fini par accepter que ce serait le siens . Elle s'était en quelques sorte déjà préparée à mourire , alors qu'elle n'avait même pas vingt ans . " Fait façe " . C'est ce qu'elle se répétait souvent , comme pour se donner du courage . Elle menait une vie pourrie , dans un endroit pourris qui avec le temps , avait fini par complètement la détruire , de l'indérieur comme de l'éxtérieur . Elle ne parlais plus à personne , évitant tou contact avec les autres . Sa solitude l'entrainait et si elle continuait à se refermer ainsi sur elle , elle allait continuer à se détruire elle-même . Elle perdit ausi tout appétit , refusant la rare nourriture qu'on voulait bien lui donner . Elle ne dormais plus non plus , passant ses journée cloitrée dans le fond de sa cage . Elle ne voulait plus , elle n'y croyait plus ... Elle avait cessé d'y croire . Pourquoi donc mettre encore de l'espoire dans un rêve perdu d'avence . Jamais elle ne sortirait d'ici . Leur gardien ne faisait rien pour arrenger les choses . Parfois , il venait frapper sur sa cage pour qu'elle vienne se montrer . Puisqu'elle prérérait rester dans le fond de sa cage , le gardien s'irritait et se mettait en colère : il ouvrait la cage d'un coup de pied , la traînait dehors , et la battait au milieu de la pièce . Elle avait fini par s'habituer au coup du gardien , et maintenant , elle ne criait plus , ne pleurait plus quand il la frappait de toute ses forces . Quand il en avait fini avec elle , il la jetait dans le fond de sa cage , tandis qu'elle rampait se cacher à nouveaux . Elle n'en pouvait;plus : son quotidien ... Toujours le même . Mourrire ? L'idée lui avait quelques fois effleurer l'esprit , mais elle préférait laisser faire les choses . Hana , " la fleur " , était en train de se faner ... Et n'allait pas refleurire .



Aujourd'hui , la jeune fille , comme tout les autres jour était allongée dans le fond de sa cage , ruminant sur elle et le monde entier . Pourquoi quitter cette cage , si elle allait y rester toute sa vie . Aujourd'hui , une foule de maître allait défiler , les regarder comme si ils étaient des animaux du zoo , et puis , ils allaient en choisir un , qui aura le privilège d'avoir un maître . Pour elle , tout le smaître était pareille . Elle avait parfois songé à l'existance d'un " gentil maitre " , mais plus les jours passait , plus elle voyait défiler des maître , et plus sa théorie du gentil maître semblait de plus en plus impossible . C'était du pareille au même pour elle : rester ici et souffrire le martir , ou bien aller chez un maître et se faire gronder et punir à tout bout de champs . Pour elle , autant rester ici , vu qu'en plus elle supportait bien les coups du gardiens . Elle se mit donc dos à l'allée , pour ne pas voir tout ces gents défiler devant sa cage . Un moment , elle entendit la porte de l'animalerie grincer : une personne venait d'entrer . Pour elle , elle le savait déjà , c'était perdu d'avence ... Hana ... Elle se fanait de jour en jour ... Et personne pour la faire refleurire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Jeu 3 Jan - 19:33

C'était une journée froide comme toute les journée en cette saison mais, celle-ci l'était plus que les autres. Sanzo avait sortit sa voiture, lui qui n'aimait pas trop rouler en voiture et préférait marchait pour profiter de la nature, cette fois, vu le vent glacial qui soufflait, il n'avait eut d'autre choix. Il roulait sans vraiment se souccier du reste, comme si cela était automatique, comme si sa destination était programmer dans la voiture. Premier tournant à gauche puis à droite et on apercevait le lieu ou se rendait le jeune humain : L'enfer sur terre, l'animalerie de l'île. Lieu ou des êtres vivants étaient enfermés contre leur volonté, lieu ou beaucoup souffrait avant de s'éteindre dans un silence presque incroyable... Tant d'êtres avaient périt ici; l'heure était à présent venue d'en sauver un. Le jeune homme entra dans l'établissement, il faisait encore plus froid ici que dehors; le gardien, maître du lieu et de la souffrance, s'avança immédiatement vers Sanzo avec son regard de lèche botte. Le jeune humain détestait cette homme mais, il n'avait d'autre choix que de faire affaire avec lui malheureusement.

L'homme avançait vers lui, il était gras et petit mais malgré cela, il semblait regarder les autres de haut, comme si ils n'étaient que des moins que rien face à lui et, si il faisait déjà cela avec des humains, Sanzo osait à peine imaginer ce qui arrivait aux pauvres nékos. L'homme arriva juste devant le jeune humain et lui lança un regard noir. Il est vrai qu'à voir Sanzo ainsi, on aurait put croire qu'il n'avait presque pas d'argent : Il portait un gillet ans manche et un pentalon en jeans alors qu'il faisait une température de -5 degré. L'homme lui lança alors d'une voix froide de dégager de là et Sanzo sourit, il sortit de sa poche une liasse de billet qu'il agitta devant le gardien et l'attitude de celui-ci sembla changer sur le coup. Son visage devint aimable et ses traits plus doux, comme quoi l'argent peut tout acheter surtout les enfoirés! Il accompagna alors Sanzo dans l'arrière salle où les nékos était enfermés et commença à marcher avec lui.

A chaque cage ou le néko était cher, il s'arretait pour vanter ses mérites, essayant de faire cracher le plus de fric possible à Sanzo. Celui-ci n'écoutait cela dit même pas l'homme et cherchait du regard lui néko qui lui conviendrait. Il remarqua une cage, dans laquelle une néko tournait le dos aux visiteurs et il en sourit, il laissa là le gardien et ses explication et avança discretement vers la cage en question. Une fois devant celle-ci, il s'agenouilla et dit d'une voix calme et douce à la néko se trouvant dedans.

"Bonjour toi; je m'appel Sanzo."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Jeu 3 Jan - 21:56

La jeune fille entendit un bruit dans le fond du couloir : un nouvel acheteur venait d'entrer , et déjà le gardien courrait à ses pieds pour lui proposer les Nekos les plus chères et les plus beaux . A vrais dire , il y avait longtemps qu'elle avait abandonnée l'idée de sortir d'ici , mais lorsqu'elle entendait un maître rentrer ici , elle espérait toujours qu'il puissent l'emmener . Elle entendait au loins la voix du gardien , passant en revue tout les Nekos de race , énumérants leurs critères , là ou ils venaient , ce qu'il savaient faire d'exeptionnel . A chaque fois , cela la déprimait . Elle se sentait inutile aux milieux de tout ces Nekos parfait . Elle , qu'est ce qu'elle savait faire : elle savait effectuer des tâche ménagères de base , elle savait se débrouillé seule , ... Mais elle avait aussi appris d'autres choses dont elle était sure que ces Nekos là ne savait pas le faire . Elle avait appris très tôt à encaisser sans se plaindre , elle savait à quel point la vie était cruelle ... Tout ceci elle le savait . Mais apparament , les gents ne comptait plus sur ce genre de critères . Désormais , tout le monde prend les Nekos les plus cool , les plus beaux , les mieux bâtit ... Les petites chétives et fragiles comme Hana n'avaient pas leur place ... Hana n'y croyait plus , elle se demandait même si elle y avait cru un jour . Qui aurait voulut d'une Neko comme elle : petite , frêle , seulement vêtue d'une simple et petite robe blanche assez usée . Telle avaient toujours été ses vêtements . Elle entendait les pas du gardien et de l'acheteur se rapprocher de plus en plus . Elle tourna le dos à l'allée , comme à chaque fois , et comme à chaque fois , on allait passer devant sa cage .


Mais cette fois-ci , elle entendit les pas se rapprocher de sa cage , et elle entendit quelqu'un s'accroupir près d'elle . Elle tourna sa tête , assez surprise que quelqu'un s'intéresse à elle . C'était un jeune homme , qui ne devait pas être bien plus agé qu'elle . Contrairement aux acheteurs qu'elle avait déjà vu , celui-ci avait un regard assez doux , et il lui parlait avec une voix pleine de douceur . Il y a bien longtemps qu'on ne lui avait plus parlé comme ça . Elle qui était abitué aux ton sec et cassant du gardien , la voix du jeune homme lui fit chaud aux coeur . Il lui dit un mot , un simple petit mot , qu'elle avait presque oublié : " Bonjour " . Bonjour , c'est bien un mot qu'on utilise quand on s'addresse à quelqu'un non ? Alors ... Alors ca voulait dire qu'elle était " quelqu'un" ? Elle existait . Elle avait , ne serait-ce , qu'un peu de valeur . Ce mot semblait peu-être banal a première vue , mais pour Hana , c'était comme une preuve d'existance . Le jeune homme se présenta : il se nommait Sanzo . La jeune fille avait du mal à parlé , sans doute à cause de sa gorge nouée par l'émotion . Elle articula avec peine ces quelques mot :


- B..Bonjour Monsieur

La jeune fille pralait avec une voix hésitante , faible et pleine de tristesse . Si Sanzo était différent des autres , peut-être allait-il percer cette tristesse qu'elle avait dans sa voix , et qui sait ... La faire re-sourire un jour .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Jeu 3 Jan - 22:23

Sanzo était devant la cage, devant lui cette jeune néko qui ne semblait pas aussi forte ou aussi habile que les nombreux mi-animaux que le vendeur lui avait montrer mais, elle avait autant d'importance qu'eux puisqu'elle aussi était un être vivant. Le jeune humain la regardait gentillement, de toute manière, quelqu'un connaissant Sanzo aurait pu croire qu'il ne connaissait même pas le sens du mots méchanceté. Il souriait toujours, parlait toujours avec calme et tentait troujours d'être doux avec ceux qui le cotoyait... Pourtant, sa vie était loin d'être un compte de fée mais c'était sans nul doute cela qui avait fait de lui l^'etre qu'il était à présent. Apparement, le vendeur n'avait toujours pas remarquer que Sanzo était partit puisqu'il l'entendait encore vantait les nombreux mérites des autres nékos et le jeune humain sourit alors à Hana en levant les yeux au ciel comme pour dire "quel idiot celui-là". Pourquoi agir ainsi? La raison était simple en fait mais, très peu de gens pourrait le comprendre.

Sanzo s'était présenter à la jeune fille, il lui avait dit bonjour et ce simple mot avait eut l'air d'émouvoir la jeune fille, sans nul doute se sentait-elle seule, perdue et peut être même qu'elle ne savait pas ce qu'elle faisait sur terre; de plus, dans sa réponse, sa voix était faible, triste, sans véritable éspoir en son sein et Sanzo pouvait comprendre cela puisque lui-même avait vécu de la même manière pendant un long moment. Cela dit, il était compréhensible que la jeune fille soit triste, après tout, lorsqu'on est entouré de model de perfection, qu'on entend chaque jour ce même crétin de vendeur vantait leur mérite et que pendant ce temps, on n'a l'impression de n'être personne, comment vouloir sourire? Enfin, le jeune homme souriait toujours de cette même manière à la jeune fille, une étrange façon d'être : à la fois rassurante et douce, comme si une aura bienveillante émanée en permanece de sa personne. Non, le jeune humain n'était pas un ange et, comme tous, il avait ses défauts mais cela étant, il avait une facilité à comprendre les autres et cela dut à la douleur de son enfance. Il dit alors d'une voix chaleureuse à la jeune néko face à lui.

"Tu n'as pas très bien compris; je m'appel Sanzo et non pas monsieur^^... Dit moi, tu es triste parce qu'il te tappe et que tu n'as plus d'éspoir n'est-ce pas? Ne t'inquiète pas, il existe toujours un éspoir."

Il sourit alors à la jeune néko, un sourire en coin mais amical. Il venait de se décider, aucun doute possible sur ce choix. Il s'appréta à parler lorsqu'il entendit le vendeur derrière lui, celui-ci semblait légèrement véxé que Sanzo soit partit de cette manière en le laissant parler dans le vide durant un moment et cela fit rire légèrement et discretement Sanzo. Ben oui, après tout il était du genre à ne s'en faire pour rien alors, il allait pas commencer parce qu'il avait laisser un imbécile parler tout seul quand même. Le vendeur commença à lui dire qu'il avait rater tel ou tel néko qui était parfait et surtout, affreusement cher. Sanzo ferma alors les yeux en soufflant légèrement, il commençait à en avoir marre et se leva d'un coup, levant la main pour reclamer le silence et il dit alors d'une voix assurée au gardien en montrant du doigt la jeune néko dans la cage

"Ferme là un peu! Je me moque de tes histoires, mon choix est fait et je prend cette néko et ne craint rien pour ton argent, je te donne le triple de ton néko le plus cher pour elle!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Ven 4 Jan - 11:30

Pour la première fois depuis longtemps , la jeune fille commençait doucement à reprendre espoir . Elle qui avait toujours vu sa vie comme un amas de débris inutiles , quia vait toujours pensé que jamais on ne voudrait d'elle et que elle finirait ses jours ici . Eh bien Sanzo venait de faire s'écrouler le désespoir de plusieurs années , en un seul instant . En cet instant ou il venait de prouver à la Neko qu'elle était quelqu'un et qu'elle valait quelques chose . Sanzo la regarda , et la gratifia d'un sourire . Si il y a une chose qu'elle pu voir , c'est bien qu'il était une presonne extrèmement gentille , et qu'il ne lui ferait aucun mal . Elle se sentait un peu rassurée . Elle avait toujours eu un peu peur des humains . Les rares humains qu'elle avait connu ne l'avait pas ménagé non plus : son père , un ivrogne qui la battait tout les soirs et dont le seul désir était de la voir mourrire , sa mère , une femme froide et cruelle , sautant sur les hommes les plus riches pour leur vendre son corps , et qui avait souhaiter vendre Hana pour avoir encore plus d'argent , et enfin le gardien , qui lui la battait our tout et n'importe quoi . Toute sa vie , elle vait été hbituée à être battue , maltraitée , à être soumise . Elle ne savait pas encore comment bien se comporter avec quelqu'un qu'on cosidérait come son égale . Elle n'avait connu que la relation Neko-Maître , ou bien la Dominant -Dominé . Dure vie que celle d'Hana . Depuis , elle craignait un petit peu les hommes , elle avait toujours peur qu'on lève la mains sur elle , c'est pourquoi parfois , elle réagissait par pur instinc , et non par mouvement de recul . Elle se promit quand même d'essayer de parvenir à contrôler sa peur .


Tout au fond d'elle , elle savait , et elle espérait que Sanzo serait doux avec elle . Elle qui avait été si brusqué durant toute sa vie , elle aurait quand même le droit d'être , ne serait-ce , qu'un tout petit peu heureuse . Elle savait que dans ce monde , on trouvait des Nekos rebelles , qui menait leur vies en nargnant les Humains et en se moquand éperdument de leurs loi .. Et puis il y avait les Nekos soumis , ceux qui on un maître . Pour elle , la vie de rebelle ne la tentait pas du tout . Elle ne pourrait pas résister aux Humains , rien qu'avec sa petite silhouette si frêle et son caractère doux et soumis ... Non , pour elle , la vie soumise était plus un choix qu'un obligation . Le jeune homme la rectifia : il souhaitait vraiment que la jeune fille l'appelle par son nom , et pas par une quelconque formule de politesse . Il lui demanda ensuite si elle était triste parce que le gardien la frappait et qu'elle n'avait plus d'espoir . Les coups du gardiens n'étaient qu'une souffrnaces apporté à une autres encore plus grande : oui , elle étit rongé par le désespoir , mais grace à Sanzo , elle le sentait qui avait de moins en moins d'emprise sur elle , elle le sentait partir ... Tout doucement . Le jeune homme sourit encore : il avait laissé le vendeur tout seule dans sa contempation pour les Nekos qui se vendait à bon prix . Ells sourit aussi , d'un tout petit sourire . Elle vit alors le gardien arriver au grand galop , sans doute pour dire à Sanzo que de ce côté-ci il perdait son temps . Elle vit alors le jeune homme se lever , tout en gardant sa main levé , pour que le gardien se taise enfin , et ajouta d'une voix assurée qu'il prenait Hana , pour le triple du Neko le plus chère de l'animalerie . La jeune fille se sentit défaillir intérieurement . Au moins une fois dans sa vie , avoir ce sentiment , ce sentiment que vous valez un peu plus qu'une liasse de papier sur lesquelles s'affichent votre fiche médicale , qu'un bout de carton mis devant votre cage , là ou est inscrit votre prix ... Valoir un peu plus que tout ca , n'est ce pas là le début du bonheur . La jeune fille s'inclina respectueusement dans sa cage , murmurant un faible " Merci" , avant de voir le gardien se pencher vers elle . Son regard était crispé : Autant de sous pour cette " choses" . C'est sûrement ce qu'il pensait . Il s'approcha de sa cage , et quand il fut assez près d'elle , il lâcha d'un ton cassant et asez bas pour ne pas attirer l'attention de Sanzo :


" Alors , tu vois , petite bâtarde , on veut finalment de toi ! "

Petite bâtarde , combiens de fois avait-elle entendu ce mot . Depuis son arrivée ici , il y a plusieurs annés , il ne cessait de la rabaisser en l'appelant de cette façon . Apparament , il ne comprenait pas qu'on pouvait souffrire parfois beaucoup plus avec les mots qu'avec les coups . Elle dit alors au gardien d'une petite voix , tremblante , mais assurée :



-Rire de la misère des autres ... Est-ce tout ce que vous savez faire ?


Elle se rendit compte alors de ce qu'elle venait de faire : elle venait de répondre au gardien , et elle savait déjà ce que ca allait lui couter . Son expression changea complètement , un regard effrayer , un corps tremblant . Elle plaqua sa main sur sa bouche , et se mit à reculer tout doucement dans le fond de sa cage . Quel bêtise elle venait de faire ... Réondre au gardien était presque un acte suicidaire dans son cas .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Ven 4 Jan - 16:46

Sanzo avait fait son choix et il n'avait aucun doute sur ce choix! Certainement que le gardien ou même la jeune néko étaient surpris mais, Sanzo était ainsi, il avait choisit Hana parce qu'il la comprenait, il savait ce qu'elle devait ressentir, il savait ce qu'elle devait subir et il ne pouvait pas laisser cela arrivé en fermant les yeux sur son malheur. Après tout, la jeune néko avait autant le droit à la liberté que les autres! Qu'est-ce que cela faisait qu'elle soit plus petite, plus chétive ou qu'elle sache faire moins de choses? Elle restait un être vivant, une personne ayant du sang, un coeur, une âme et, au fond de lui, Sanzo savait que la seule chose qui arriverait à cette jeune néko si elle restait ici allait être de mourir et cela, Sanzo ne pouvait pas l'accepter. Ayant vécu dans l'ombre de sa famille, vivant comme un chien alors que ses parents avait les moyens, étant traité comme un illégitime et comme un menteur... Sanzo connaissait la douleur de ne pas avoir de famille! Il avait été adopter lorsqu'il était enfant et c'était rebellé une fois adulte; après tout, le jeune humain était un peu comme un néko lorsqu'on regarde bien le tracé de sa vie.

Sanzo regardait la jeune néko avec compassion en quelque sorte. Il savait que, vu que personne ne l'avait acheté, elle devait être battue et insultée à chaque instant, elle était frêle et chétive et cela, ça ne devait pas vraiment l'aider. Voila le genre de néko qui ont besoin d'aide et qu'in n'en recoive pas... Tout comme Sanzo avait eut besoin d'aide en étant plus jeune! C'était peut-être pour cette raison qu'il comprenait la jeune néko, peut-être à cause de cela qu'il savait ce qu'elle devait ressentir mais, quoi qu'il en soit, il savait que c'était elle qu'il devait sortir de cet enfer. Le gardien finit par arrivé, il s'était enfn rendut compte qu'il parlait tout seul depuis un bon bout de temps. Il se remit à parler de façon agacante et Sanzo le fit taire avant de lui dire qu'il payerai cette néko le triple de son plus cher; Cela devait être surprenant aux yeux du gardien mais tel était la décision du jeune homme. Il vit alors la jeune fille s'incliner en lui mumurant un faible merci et Sanzo secoua la tête, lui faisant comprendre qu'il n'était pas nécéssaire de le remercier pour cela, que Sanzo n'attendait aucune gratitude mais, c'est à ce moment que le gardien se baissa. Etrangement, Sanzo sentait que quelque chose allait se passer mais, le gardien parla si bas que le jeune homme ne put l'entendre. Ces paroles semblèrent bléssé la jeune fille et le jeune homme put entendre la réponse de celle-ci.

Dès qu'elle eut répondut, la jeune fille commença à reculer, comme si elle avait peur que le gardien la frappe ou plutôt, comme si elle savait qu'il allait la frapper! Non mais il revait ce mec ou quoi? Il approcha vers la cage, le bras tendut comme pour l'attraper et soudain, il fut attraper par le col et tiré vers l'arrière. Le gardien se retrouva lancer contre une cage vide et Sanzo se tenait devant la cage d'Hana, il était dos à celle-ci et regardait le gardien en faisant craquer ses doigts. Le regard du jeune homme avait changer, il semblait plus dur, plus froid, plus bestial... Très peu de personne avait vu ce regard, Sanzo ne s'énervait pas souvent mais, lorsqu'on tappait une fille devant lui ou qu'on se croyait tout permis par "suppériorité" sur un néko, le jeune homme s'énervait alors, imaginait un peu ce qu'il se passe lorsqu'on frappe une fille en faisant preuve d'un comportement suppérieur... Le jeune humain dit alors d'une voix sombre.

"Ecoute bien sale batard! Si tu as le malheur de la toucher ou de l'insulter encore une fois... Je te tue!"

Le vendeur sembla térroriser, il n'allait plus bouger c'était clair surtout lorsqu'on savait que Sanzo se promenait avec un fusil a canon scié dans le dos... Il se tourna alors vers la jeune néko et son regard était de nouveau doux, calme, serein... Comme si rien ne s'était passé. Il ouvrit la porte de la cage et tendit la main à la jeune fille pour l'aider à sortir.

"Viens n'ai pas peur, je ne te ferrais aucun mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Ven 4 Jan - 17:45

La jeune fille ne cessait de reculer dans le fond de sa cage , la main toujours plaqué contre sa bouche , une expression de terreure sur son visage . Elle savait ce qu'il l'attendait : le gardien allait ouvrir sa cage d'un coup de pied , il allait la trainer par les cheveux au milieux de la pièce , puis la battre de toute ses forces . Elle continuait de reculer , jusqu'a ce qu'elle touche le fond de sa cage . Devant elle , le gardien , le visage crispé par la rage , bien décidé à lui faire payer ce qu'elle venait de dire . Ce n'est pas la première fois qu'il la regardait de cette façon , mais cette fois-ci , il avait vraiment l'air de vouloir la réduire en bouille . Il avait déjà passé les clefs dans la serrures de sa cage , qu'elle vit une main saisir le gardien par le col . Il fut jeté en l'air et se fracassa lourdement contre une cage vide . Devant elle , se tenait Sanzo , apparament bien prêt à prendre sa défense . Il ajouta même que si le gardien la touchait ou bien l'insultait encore une fois , il le tuerait . Hana , elle , était toujours dans le fond de sa cage , les yeux grand ouvert devant la puissance de Sanzo . Il avait assez de force pour se faire respecter , et que pour envoyer le gardien voler dans une cage , après l'avoir insulter . Elle enleva , tout doucement sa main qui était plaquée contre sa bouche , et esseya de retrouver un regard plus ou moins normal , pour ne pas montrer à Sanzo qu'elle avait eu peur .


Quand le jeune homme se retourna , elle vit un visage complètement transfiguré : un Sanzo au regard doux et souriant . Ce regard qui lui donnait confiance , et qui lui prouvait qu'elle existe . Il vint lui ouvrire la porte , et lui tendit sa main pour qu'elle ai plus facile à se lever . Elle s'avenca , doucement , car ses jambes lui faisait mal , et pris timidement la main que Sanzo lui tendait . Aidée par la min de Sanzo , elle se mis debout , et sortit de sa cage . Enfin , enfin , elle sortait de cette cage . Elle n'avait pas marché depuis longtemps , alors ses jambes lui faisait encore un peu mal , mais elle était sûre que si elle recommencait à marcher régulièrement , la douleur s'effacerait . Elle sourit à Sanzo , comme pour lui dire que tout allait bien , et jeta un dernier regard à cette prison ou elle avait été enfermée durant plusieurs année . Est-ce qu'elle allait avoir une vie meilleur maintenant ? Elle en était sûre . Le gardien se leva avec peine , retourna à son bureau , et sortit une liste de feuille : la fiche médicale complète de Hana . Au yeux du gardien , la jeune fille était juste un tas de feuille , une " chose " . Le gardien présenta alors à Sanzo les feuilles . Depuis tantôt , il n'arrêtait pas de fusiller la jeune fille du regard . Sans doute était-il encore plus en colère contre la jeune fille . Celle-ci intimidée par les yeux percants du gardien , baissa les yeux . Elle sentit ses yeux s'humidifier , puis se rendit compte qu'une larme venait de rouler le long de sa joue . Elle l'essuya rapidement , quand elle sentit un nouvelle larme . Elle détourna son regard , pour ne pas que Sanzo la voie . Pleurer c'est pour les faible ... Et Hana , faisit partie des faibles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Sam 5 Jan - 17:56

Scène au combien étrange, Sanzo était là, devant la jeune fille, lui souriant gentillement avec sa main tendue alors que, peu de temps au par avant, il avait lancé le gardien de cet établissement contre une cage vide avec une force extraordinaire. Il fallait bien l'avouer, Sanzo n'avait pas l'air très impréssionant lorsqu'on le voyait mais, une fois en colère, il avait une puissance digne d'un démon. Après tout, il faut se méfier de l'eau qui dort aussi, lorque l'on voit le calme et le visage toujours souriant du jeune homme, on ne s'en méfie pas mais cela est une érreur car une fois en colère, Sanzo devient une machine de déstruction prêt à tout pour protéger ses proches et ceux qu'il aime. Et justement, Hana faisait à présent partit des proches du jeune homme, elle était maintenant sa protéger et cela depuis un moment déjà, depuis qu'il avait ressentit sa peine, sa douleur, sa tristesse qui étaient si intenses; s'attaquer à la jeune néko à présent était égale à signer son arrêt de mort et cela, Sanzo l'avait bien fait comprendre à l'autre imbécile.

La jeune néko finit par prendre la main du jeune homme, elle semblait comme rassurée, comme si le visage souriant de Sanzo lui apportait une chose qu'elle avait chercher pendant si longtemps. Cela dit, elle avait prit timidement la main du jeune homme, un peu comme si elle n'était pas tout à fait sur de ses gestes. Enfin quoi qu'il en soit, elle finit par se mettre debout et par sortir de sa cage. La jeune néko se tourna alors vers Sanzo et lui sourit, comme pour lui dire que c'était bon, que tout allait bien... Le jeune humain lui rendit ce sourire, heureux de savoir qu'elle était dans un état correct et non pas totallement atrophier. Enfin, cela dit, si cela avait été le cas, Sanzo aurait tuer le gardien sans la moindre hésitation. Le gardien finit par se lever, il avait l'air d'avoir du mal mais cela était compréhensible après le choc qu'il avait reçut. Il se rendit à son bureau et sortit une pile de papier, apparement, c'était tout un tas de chose concernant Hana et que Sanzo devait signer ou prendre avec lui tel que sa fiche médicale, ou tout un tas de papier pour se l'approprier... Comme un objet, c'était dégeulasse. Le jeune humain prit le stylo et signa les feuilles et c'est alors qu'il remarqua le regard perçant du vendeur en direction de la jeune néko; il se tourna vers elle et vit qu'elle était tête baissée. Il posa doucement sa main sous le menton de la jeune fille et lui releva la tête... Elle pleurait?! Il secoua la tête et essuya les larmes de la jeune néko avec douceur; pleurer est une chose naturelle, tout le monde pleure un jour fort comme faible, Sanzo faisait partit des forts mais, pouvait-il vraiment se dire fort si il n'aidait pas ceux qui en avait besoin? Il dit alors à la jeune néko en la regardant dans les yeux et en souriant

"Allons, ne pleure pas à cause de lui, il ne pourra plus rien te faire ne t'inquiète pas... Je suis là, je te protégerait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Sam 5 Jan - 20:41

La tête touours baissée vers le sol , Hana regardait ses larmes couler et s'écraser misérablement sur le sol . Le simple regard du gardien suffisait pour la mettre dans un état de crainte complète . Même si Sanzo l'avait remis à sa place , et que maintenant qu'elle était près de Sanzo , elle en avait beaucoup moins peur , elle craignait encore qu'il la frappe ou la batte . Elle sentait encore les bleus des diverses fois ou il l'avait trainé au milieu de la pièce et ou il l'avait maltraitée . Ses coups et blessures étaient moins visiblent maintenant , mais elle les avait encore . La plupart venait du gardien , mais elle portait quelques cicatrice qui ne s'effacerait jamais , comme celle quie son père lui avait fait . Une cicatrice qui s'étendait sur son épaule et qui lui rappellait à quel point elle était détestée par ses parents ... Mais maitenant , elle avait Sanzo , qui allait devenir sa famille . Elle avait fini par croire que ce monde était juste remplis d'être cruel et méchant ... Mais Sanzo n'a pas attendu bien longtemps pour la détromper . Lui , il était gentil et adorable avec elle . Elle voulait se montrer à la hauteur , elle ne voulait pas décevoir Sanzo . Elle allait être une Neko irréprochable , et elle allait le servir de son mieux .


Elle sentit soudain une main sur son menton . Une main qui l'obligeait à lever la tête . Lever la tête , en était-elle capable , elle qui avait toujours baisser les yeux quand elle se faisait rabaisser . Elle leva alors sa tête , et croisa le regard de Sanzo . Elle se sentait un peu honteuse . Sanzo lui essuya ses larmes , et la rassure . Elle ne devait pas pleurer à cause du garde , elle ne devait pas se rendre triste à cause de lui ... Il ne pourrait plus rien lui faire ? La jeune fille espérait que c'était bien vrais . Elle ne se ferait plus jamais battre par cet être qui l'avait tant fait souffrire . Presque trop beau pour être vrais . A vrais dire , cette journée , tout semblait trop beau à Hana . Elle avait un maître , qui était en plus une personne tout à fait charmante , et elle allait pouvoir quitter cet horrible endroit . Elle tourna sa tête vers le bureau et vit que Sanzo avait signé toute la paperasse que le gardien lui avait donné . Elle sourit à Sanzo , avant d'ajouter :



- Je vous remercie Sanzo-sama .


Remercier le jeune homme , combiens de fois elle l'avait fait . Pas assez sans doute . Elle était si heureuse , qu'elle aurait voulut le remercier encore et encore . Son visage s'illuminait , retrouvant un peu plus de couleur qu'avant . " Hana " ... Ce prénom qui signifiait " fleur " , avait été attribué à la jeune fille , à la fois si rayonnante , mais à la fois si fragile . Son petit corps frêle , qui semblait prêt à se briser au moindre choc , sa peau si pâle qu'elle semblait de neige , une petite chevelure blonde qui n'étaient même pas coupée comvenablement ... Sur ce point de vue là , elle n'avait rien d'exeptionnel ...Mais elle avait un coeur si pur , et une âme si fragile , si naïve , qu'on pourrait la comparer avec un enfant . Un enfant qui sourit , un enfant qui est heureux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Dim 6 Jan - 17:09

L'heure était venue de sortir la jeune néko de ce lieu, Sanzo se dirigea donc jusqu'au comptoir et une fois sur place, le gardien de l'établissement lui tendis une pile de papier qu'il devait signer. Durant cet instant, le jeune homme ne voyait pas Hana, il ne voyait pas le regard que le gardien lancer à la jeune fille ni même la tristesse et la peur dans les yeux de celle-ci. Après tout, il était vrai qu'avec le regard que le vendeur lui lancer, elle devait savoir qu'il aurait voulu la tapper, elle devait se souvenir de tout les coups qu'elle avait reçu, tout ces douleurs qu'elle avait du endurer... Mais Sanzo lui ne remarquait rien, il était occuper à lire ses papiers et à les signer petit à petit, c'est seulement lorsqu'il eut terminer de tout signer qu'il remarqua le regard que lancer le gardien à la jeune néko. Cela lui rappelait le regard que son père lui avait lancer le jour de leur combat, ce regard froid qui montrait qu'il voulait le tuer si il n'était pas de taille à lutter, ce regard qui vous fais perdre tout vos moyen, ce genre de regard qui peut vous détruire en un rien de temps...

Lorsque le gardien remarqua que Sanzo l'avait reperer, il mit fin à ce regard et détourna même les yeux. Il était lâche et ne s'en prenait qu'au plus faibles, juste pour ça cet homme était bien plus que détestable et, si il s'était écouter, le jeune humain l'aurait sans nul doute réduit en bouillit mais, il y avait bien plus important pour l'instant. Il se tourna vers la jeune fille et lorsqu'il la vit pleurer, tête baiser, il soupira légèrement. Il posa doucement sa main sous le menton pour lever la tête de la jeune néko, il la regardait avec douceur et leurs regards se croissèrent. D'un geste toujours doux et calme, il essuya les larmes de la jeune fille et lui dit qu'elle ne devait pas pleurer à cause de cet homme, qu'elle ne risquait plus rien à présent. Bien entendut, cela était totallement vrai! Après tout, le jeune homme était là à présent et il était bien entendut hors de question qu'il laisse quoi que ce soit arivé à la jeune néko; il comptait bien veiller sur elle. Il n'avait jamais eut de famille et apparement, elle non plus donc, il pourrait peut-être devenir tel une famille pour elle autant qu'elle le deviendrait pour lui. La jeune néko le remercia et il secoua la tête avant de dire

"Le sama n'est pas nécéssaire tu sais, de même que le vous et au fait... Tu n'as pas à me remercier Hana, il est normal que je prenne soin de ma famille non?"

Comment le jeune homme connaissait-il le prénom de la jeune néko alors qu'elle ne le lui avait pas encore dit? Ben simplement parce qu'il l'avait vu sur les papier que l'homme lui avait fait signer. C'était officiel, Hana était maintenant la néko de Sanzo, le gardien, tout comme les autres personnes, ne pouvait plus rien lui faire. Elle était à présent intouchable et le jeune humain comptait bien tout faire pour que cela reste ainsi. Quoi qu'il en soit, il ne laisserai plus personne lui faire du mal impunément. La jeune néko semblait heureuse, un peu comme un enfant. Elle était frèle, fragile, sa peau était pâle et elle semblait facile à atteindre mais, à présent, c'était un mur qui se dressait entre elle et la violence, un mur nommer Sanzo qui comptait protéger son innoncence, simplement la proteger elle. Il avait déjà commencer cela aujourd'hui et si il pouvait continuer, si il pouvait la rendre heureuse, alors il serait heureux à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Dim 6 Jan - 18:33

Un sourire illumina le visage de la jeune fleure . Elle se sentait aimée comme elle ne l'avait jamais été . Un amour unique qui ne peut être apporté que par ceux qui nous sont proche , autrement dis , notre famille . Hana n'avait jamais connu l'amour maternel , ni paternel bien sur . Elle n'avait jamais eu cette famille qu'elle s'était si longtemps imaginé . Une famille heureuse et unie , comme on en voyait si souvent à la télévision ... Mais peut-être qu'en fait , une telle famille ne pouvait exister . Peut-être qu'une famille parfaite ne pouvait pas exister , parce que justement , elle était trop parfaite . Avec le temps , elle avait oublié ce qu'était une famille , et tout l'attachement qu'on pouvait avoir pour cette famille . Elle qui était battue si souvent par ses parents et qui avait même été vendue par ceux-ci , se demandait parfois si elle devait vraiment aimer cette famille qui l'avait détestée et abandonnée . Elle avait fini par oublier ... Oublier ce que c'était une maman , ce que c'était un papa . Elle ne savait même pas ce qu'était un frère , ou tout simplement un ami . Elle n'en avait jamais eu , et elle n'en avait jamais entendu parler . Elle avait été habituée à ce climat froid et sec qui régnait souvent chez elle . Les gents comme Sanzo étaient rares . Ils dégageaient un aura autours d'eux qui vous incitaient à être heureux , qui vous donnait envie de voir la vie en mieux , qui vous donnait envie de positiver .


Elle souriait donc maintenant à Sanzo . Il lui dit de ne pas ajouter de " sama " et même de ne pas le vouvoyer . A vrais dire , cela l'intrigeait un peu . Elle avait vu souvent des Nekos sortir d'ici , et tous faisaient la courbette à leur maître , en ne cessant de les vouvoyer et de les admirer . Sanzo devait être différent d'eux , et ne souhaitait à son avis pas qu'elle s'aplatisse au sol en chantant ses louanges . D'ailleurs , elle n'avait pas besoin de ça pour admirer le jeune homme . Tout les autres maîtres qu'elle avait vu étaient froid et méchant , tandis que le jeune homme , lui , était gentil et attentionné . Quelques rares qualités qu'on ne trouvait plus chez les maîtres de Nekos . Une seconde chose la toucha : il la considérait comme quelqu'un de sa famille . La jeune fille avait une famille à partir d'aujourd'hui . Et même si elle n'avait pas de papa , ni de maman , ni de frère ou soeur , elle avait Sanzo . Pour elle , c'était une nouvelle vie qui commençait , mais cette fois-ci , elle n'était pas seule et triste , mais elle était avec sa famille , avec le jeune homme . Elle sourit avant d'ajouter d'un ton enjoué .


- Alors , rentrons à la maison , Sanzo


Elle jeta un dernier coup d'oeil dans cet endroit ou elle avait été enfrmée une bonne partie de sa vie . Elle allait voir le monde , elle allait découvrire de nouvelle chose , apprendre encore plus . Elle alait partir de cet endroit horrible . Oh oui , qu'elle était heureuse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo

avatar

Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   Mar 8 Jan - 18:25

Sanzo comprenait facilement Hana, si il la comprenait sans la moindre difficulté, c'était probablement parce que, tout comme elle, il n'avait jamais connu l'amour d'une famille. Comment aurait-il pu connaître une telle chose alors qu'il avait était adopter à l'enfance, alors que ses parents adoptif ne devait pas avoir d'attache avec lui pour le jour, ce fameux jour, durant lequel il était censé reprendre la tête de son clan... Le jeune homme était un solitaire qui n'avait jamais connut le bonheur, qui n'avait jamais rien eut le rattachant à la vie mais, à présent, il y avait Hana! C'était sa nouvelle famille, c'était ce qu'il avait de plus cher. Peut-être cela pouvait paraître étrange, après tout, un humain qui protégeait un néko était une chose rare mais, elle était sa famille à présent.

La jeune fille le remercia, il lui dit que cela n'était pas nécéssaire tout comme le fait de mettre tant de formule de politesse. Après tout, Sanzo était éxactement comme Hana : Un être vivant! Il ne voyait pas pourquoi un être vivant ayant, tout comme lui, un coeur, un cerveau, du sang et une âme aurait dut s'agenouiller face à lui. Il n'était pas un dieu, il n'était pas un roi, il n'était qu'un humble citoyen alors, pourquoi... Oui, pourquoi la jeune néko aurait-elle dut lui montrer un quelconque signe de soumission? Non, le jeune homme n'attendais pas de remerciement et ne voulait pas se faire passer pour meilleur qu'il ne l'était, comme tout le monde, il a des défaut mais, pouvait-il vraiment impunément se prendre pour le maître d'un autre être? Non, cela était contre tout sens moral et Sanzo ne pouvait accepter une telle chose. La néko lui demanda alors de rentrer chez eux et il sourit gentillement avant de dire d'une voix douce.

"Bien Hana... Rentrons chez nous."
[Tu peux creer chez moi? Pour cause de maladie je risque d'avoir du mal xd]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans ma cage , coupée du monde ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans ma cage , coupée du monde ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau dans sa cage d'Or
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» Tous des sauvages, des sauvages !
» Deux loups, deux Feuilles
» ? Josh Austen et l'art du combat ! ? [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven :: L'ouest de l'île :: L'animalerie-
Sauter vers: