Lost Heaven


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un vent de liberté souffle

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Un vent de liberté souffle   Sam 15 Déc - 22:31

Depuis combien de temps était-elle enfermée ? Depuis combien de temps n'avait-elle plus sourit ? Depuis combiens de temps n'avait-elle plus dit un seul mot ? Voilà bien longtemps qu'elle avait arrêté de se poser toutes ses questions . Son destin semblait être tracé depuis plus longtemps qu'elle ne le pensait . Depuis plusieurs années , ses journées se ressemblait toutes : toute une journée à attendre , cloîtrée dans le fond de sa cage à pleurer en silence . Quand le geôlier venait frapper sur sa cage , elle savait bien qu'elle devait se montrer sinon il rentrait à l'intérieur de sa cage , il la traînait au milieu de la fourrière et la battait devant tout les autres neko . Les seules personnes qui venait dans la fourrière étaient des personnes cherchant des neko robuste pour accomplire de rude tâche . Hana , elle , était si chétive , qu'aucun des acheteurs ne lui accordait un regard ... C'est les yeux emplis de larme qu'elle entendait les gents allez et venir ... Triste destin que celui de Hana . Elle mangeait mal et dormait peu . Elle abordait tout les jours la même mine triste et ne parlait jamais au autres . Aujourd'hui par exemple , elle s'était trainée au bord de sa cage , les yeux rougis , des larmes perlant sur son visage . Apparament , le gardien en avait marre de la voir les yeux rougis tout les jours et se leva du bureau ou il passait ses journées à ne rien faire . Il ouvrit la cage d'un coup et saisit la neko par les cheveux avant de la jeter au milieu de la pièce . Il saisit une longue corde avant de frapper de toute ses forces sur la jeune fille à plusieur reprise . Hana aurait pu pleurer , crier ou bien supplier le gardien d'arrêter . Mais elle se tut . Montrer qu'elle avait mal , ce serait donner du plaisir au gardien ... Et ca elle ne le voulait pas . Elle se mordit la lèvre pour s'empêcher de crier ... Quand il l'eu bien corriger , il la jeta dans sa cage avant de fermer la porte derrière elle . La jeune fille se traine au bord de la cage ... Quand cette vie allait-elle prendre fin ? Quand allait-elle connaître ce que c'est d'être heureuse . Elle appuya sa tête contre un des barreaux de la cage . Depuis toujours , elle avait espérée que quelqu'un la tirerait de son enfer ... Mais le destin était donc si cruel qu'il allait la condamner à se faire battre et maltraiter toute sa vie ? La neko redressa sa tête quand elle entendit la porte grincer : quelqu'un venait d'entrer ... Elle fut tentée de retourner dans le fond de sa cage , étant quasi sûre qu'on allait faire tout sauf la coisire elle . Mais elle décida de rester . De rester pour voir si elle avait une chance enfin de sortir d'ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistère

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Maître de : [ Personne ]
Mi-animal de : ~*~*~*~*~*~*~*~
Amour : *_* Sa ne sert a rien *_*
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Dim 16 Déc - 12:37

Ce fin de matinée était pour beaucoup de monde une journée merdique comme ont dit, ou la pluie envahis la beauté de l'île, ont aperçois plus une seul lueur de bleu par l'épaisseur des nuages gris. Et ce froid d'hivers qui nettoye vos cinusses en une respiration sec. Les rues étaient dans le brouillard et a travers ont aperçut deux boules lumineuses, et ensuite ont entendit rugir un moteur. En sortit une limousine noir. Celle-ci traversa la ville jusqu'à s'éarrèté devant l'annimalerie.Le chauffeur apparut vétut d'une tenue bleu marine, et derière la chemise écrit en lettre d'or " Wanstsen Takeru " des chauffeur de la grande entreprise. Soudain beaucoup de monde s'approcha de l'automobile, ont pouvais entendre de partout dans la foulle " Est ce Takeru ? " " Je veux le voir " ... La porte s'ouvrit et non se n'était pas une jambe masculine qui en sortit, on aperçut une fine jambe d'un blanc neigeux, puis apparu une silouhette, c'était une jeune fille de petite taille, vétue d'une robe bleu ciel, un rubant blanc dans les cheuveux, ceux-ci lui tombaient tout le long du corp, une crinière blonde. Comme d'habitude cette jeune fille n'avait aucune expressions sur le visage, seul ses deux grands yeux bleu cyan tel deux étoiles fillantes exprimaient du mystère... Les gens qui c'étaient accumulés la fixaient d'une manière perspicasse. Mais il savait très bien qui elle était.

Un enfant :" C'est ... C'est mademoiselle Mistère ! "

Un homme :" Oui c'est elle ! "

Une femme chuchota :" Elle vient encore faire la gamine gatée déjà qu'elle profite de la bontée de Takeru-sama."

Mistère ne les regardait pas, et pas une seul fois elle tourna le regard vers ses personnes, des faux culs. Elle sait très bien se qu'ils pensent d'elle qu'elle profite, que c'est une gamine gatée ... Mais ils ont tout faux et puis ils ne connaissent rien de sa vie. Soit elle traversa cette foulle de regard qui vous métrise pour entrer dans l'annimalerie. Quant elle arriva elle vu un homme assis a un burreau, soudain un autre homme entra c'était Takeru-sama ! Il arriva vers Mistère et lui donna un bisous sur le dessus de la tête et soudain un sourire apparut sur la jeune fille c'est très rare et jusqu'à maintenant seul Takeru arrive a le faire sortir. L'homme dormait, Takeru t'appota sur le burreau, Mistère immobile attendait une réaction du gros porc, escusé l'expression mais ... Il se leva d'un coup, et souritait une tête de faux cul, il fit entrés dans la salle ou plusieurs cages étaient entassés. Mistère n'avait aucune expressions, elle s'avança lentement et regrdait les mis animaux autour d'elle puis s'arrèta net. Ses yeux devint énormes mélangé a de la surprise mais pas dutout de la gaité au contraire. Elle montra du doigt la cage juste a côtés d'elle ou il y avait une Neko a l'intérieur, celle-ci était mignone mais c'est pas ce qui interessait Mistère, c'est plus vite le faite que cette jeune fille était pleine de coups. Et soudain une voix glaçiale sortis de la bouche de la jeune fille c'est paroles était pour le gardien.

" Sortez cette neko de là ! "

" Mademoiselle prenez une autre celle-ci est beaucoup trop sensible et elle pleure tout le temps, pour vous je verrais plus un masculin robuste... "

Mistère se retourna d'un coup vers le gardien et le regardis dans lesy eux, un regard pétrifient et haineux, et quant elle fait celà vous sentez en vous les poiles redressés sur votre dos.

" Tout de suite Mistère-same escusez mon impolitesse Mitère-sama ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Dim 16 Déc - 20:15

Elle vit entrer le gardien , puis une jeune fille . La jeune neko n'en perdit pas pourtant espoir . Elle se mis sur le bord de sa cage , de manière à ce que l'inconnue puisse la voir . Quand elle passa devant sa cage , le regard de Hana croisa celui de la jeune fille qui était en face d'elle . Elle écarquilla ensuite ses yeux avnt d'ordonner au gardien de la sortir de sa cage . Une étrange sensation envahit alors Hana : elle se sentait lègère ... si légère . Elle avait été choisie par la jeune fille . Le gardien tenta de l'en dissuader , mais la décision était ferme . Le gardien s'avenca dans la cage avant d'empoigner Hana par le bras . La jeune neko grimaca : le gardien serrait fort son bras et il lui faisait mal . Il se pencha vers elle et lui souffla à l'oreille avec un regard mauvais :


- Finalement , quelqu'un à bien voulut de toi . Sale bâtarde !



Hana sentit les larmes lui monter aux yeux tandis qu'il la traina dehors . Cela faisait plusieurs année qu'elle n'était pas sortie de sa cage . Le gardien l'ammena dehors , tandis qu'elle essayait de tenir sur ses jambes . Elle devait sans doute faire pitié à voir : recouverte de coup et blessure en tout genre ... Elle se demandait bien ce que l'autre jeune fille pouvait bien lui trouver . Le gardien la rappela brutalement à l'ordre en ajoutant d'un ton méprisant :




- Tu te trouve façe à mademoiselle Mistère , je ne devrais même pas te rappeler la différence qui vous sépare .


En disant cela , il appuya fortement sur la tête de la neko qui se laissa tomber à genou , avant de s'incliner profondément en direction de la jeune demoiselle . Elle voulait se montrer soumise et entièrement dévouée à celle qui allait peut-être devenir sa maîtresse . Elle ajouta en relevant un peu la tête :



- C'est un honneur , Mistère-sama .


Elle se doutait bien de sa vulnérabilité . Elle n'était rien d'autre qu'une neko , et elle avait en face d'elle une personallitée très connue ... C'était peut-être la seule chance qu'elle avait de sortir de cet enfer , alots , elle ferait tout pour la saisir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistère

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Maître de : [ Personne ]
Mi-animal de : ~*~*~*~*~*~*~*~
Amour : *_* Sa ne sert a rien *_*
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Dim 16 Déc - 21:47

Le gardien n'avait pas peur de Mistère, et elle le savait très bien ce qu'il avait peur c'était tout simplement qu'il sait que Mistère est haut plaçée dans la société grâce à Takeru et qu'il suffit qu'il claque des doigts et se gros gardien est viré. Elle le regardis mechament il était vétu d'un pantalon sale avec des traces de sang, et une chemise trop courte qui laissait apparaître son énorme bide poilu. Il était chauffe et faisait facilement 1 mètre 95, sa corpulence imprésionnente ne faisait pas peur a la jeune fille de 1 mètre 60, maigrelette elle tenait tête. Il ouvrit la cage et sortis la jeune Neko du manière peu éléguente et brusque. Il la mis devant Mistère il la jeta presque, et ce qu'il lui avait murmurer a l'oreille Mistère l'avait entendu et puis elle n'est pas bête c'est une fille très très intéligente. Elle regardait la jeune neko devant elle, c'est la première fois que Mistère ressentait l'envie de tué quelqu'un. Cette Neko était pleines de coup, de traces de sang, elle ne sentait mauvais, pas sentir mauvais dans le sens puenteur plus elle sentais la tristesse. Ses yeux était rouge de larmes. C'est alors que le gardien dit a la neko qu'elle se trouvait devant mademoiselle mistère et qu'elle ne pouvait pas savoir la différence entre elle. Mistère regardis le gardien et dit.

" sa vous pouvez le dire, la différence c'est qu'elle elle doit pas suporté un gros porc toute la journée. Mais maintenant c'est fini elle vient avec moi. "


Le gardien se mordilla la lèvre énervé mais elle s'en moquait clairement. Elle s'approcha de la jeune fille, a genoux sur le sol a cause que le ballourd l'avait fait tombée. Mistère ss'acroupi a côté d'elle, et lui fot un sourire ensuite lui toucha la joue et la caressa pour la réconforté. La ont voyait une autre Mistère ce n'était celle de d'habitude qui était froide, vexante, et indéfférente, non elle souriait et était douce envers cette jeune fille.

" Allé lève toi voyont ! Qu'elle est ton nom ? "

Derière elle Takeru souriait, comme l'aire de dire je suis fier de toi, le gardien était un peu déguouté, il arrètait pas de s'escusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Dim 16 Déc - 22:24

Hana se sentait faible , minuscule et impuissante face à l'autorité du gardien . Tout les mots qu'il lui avait dit jusqu'à présent était blessant et au fil tu temps , lui avait fendu le coeur en deux . Pendant toute ses années , elle avait été si triste et si seule ... Le gardien lui non plus n'avait pas arrenger les choses . Il passait ses journées à se moquer d'elle et même parfois à la battre . Elle espérait que Mistère la prendrait et l'emmènerait loin de cet endroit dont elle ne gardait que des mauvais souvenirs . Elle était toujours face contre le sol , montrant toute son humilitée à la jeune fille qui était devant elle . Elle fut extrèmement surprise de voir qu'elle remballa le gardien d'une réponse sèche . C'est la première fois qu'on remballait le gardien de cette façon . Quand la jeune fille dit qu'elle emmenait la neko avec elle . Le coeur de la jeune fille rata un battement . Alors ca y est ? C'était fini ? Elle allait pouvoir s'en aller loins d'ici ? Elle allait pouvoir être ... heureuse ? Elle sentit alors quelque chose de merveilleux souffler sur elle : le vent de la liberté . C'est la première fois qu'elle ressentait cette sensation . Elle voulut sourire , mais ses blessures lui faisait encore mal , et la seule chose qu'elle pu faire , c'est une grimace de douleur . Sa nouvelle maîtresse s'agenouilla près d'elle et passa une main sur son visage en un geste affectueux . Le coeur de Hana se serra soudain : une larme perla sur sa joue . C'est la première fois qu'on portait la min sur elle , non pas pour la frapper ou la battre , mais pour lui montrer son affection . Hana mis sa main sur celle de sa jeune maîtresse , avant d'ajouter d'une voix tremblante :


- Je me nomme Hana , maîtresse .


Certe , depuis son enfance , on ne lui avait jamais donné de nom . C'est le gardien de cette fourrière qui l'avait appelé ainsi la première fois qu'il l'avait vu . Elle essaya ensuite de se lever . Son corps entier tremblait , tandis que l'une de ses jambes lui faisait mal . Elle avait honte de se présenter ainsi devant sa maitresse : sale , mal peingnée et vêtues de vieux haillon qui la couvrait à peine . Elle vit alors une autres personne derrière Mistère . Elle se doutait qu'il devait être une personne proche pour elle , ou bien son protecteur . Elle s'inclina dvant lui , comme signe de respect . Elle se replaca derrière sa maîtresse , tandis que le gardien allait derrière son bureaux pour sortir une liasse de papier à signer . Il tendit le papier à Mistère avant d'ajouter :


- Voici tout ce que vous devez savoir concernant cette neko . Voici le papier qui prouve qu'elle vous appartient bien et là , vous avez encore un formulaire à signer .


Hana regarda le gardien . Pour lui , elle le savait bien , tout les neko présent ici n'était rien de plus qu'une liasse de papier ou bien encore un numéro .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistère

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Maître de : [ Personne ]
Mi-animal de : ~*~*~*~*~*~*~*~
Amour : *_* Sa ne sert a rien *_*
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Lun 17 Déc - 22:07

En toute franchise Mistère est une adolescente distante et qui a première vue n'aime pas qu'on la colle, elle aime l'espace être seul. Mais bisarement cette jeune Neko l'intriguait, Mistère avait vraiment l'impression que cette fille ne méritait pas celà, elle avait l'aire si douce, innofensive et surtout un être sensible et fragile. Si ont devait la comparé a quelque chose se serait plus vite avec de la porcelène qu'on doit manier avec prudence. Enfete ses proches l'auraient vu en ce moment ils n'en reviendraient pas, la voir si douce et souriante en vers quelqu'un. Elle avait ses yeux dans ceux de la Neko, celle-ci avait l'air étonnée du comportemant de Mistère comme ci celà était anormale de la respecté elle devait pas être habituer d'être protégé. La jeune fille déposa sa mains sur celle de Mistère, elel était douce et tremblante. C'est alors qu'elle lui dit son prénom, Mistère fit un sourire amicale et elle dit avec gentillesse et douceur.

" Hana que c'est un très beau prénom ! Appelle moi Mistère ou Mimi si c'est plus facile."

" Mistère vous ne devriez pas être si douce avec elle, elel pourrait se rebellée."

" De un pour vous c'est Mademoiselle ou Maîtresse et non Mistère ! De deux elle est avec moi et plus avec vous, donc vos commentaire sont les mâle venus. "


Elle lança un regard froid au gardien, puis elle regarda autour d'elle c'était horrible cette endroit, quand Mistère était petite c'était une vielle dame qui tenait l'animalerie, il n'y avait pas de cage et les mis-animaux était nourit et heureux en attendant leur maître. Celà avait bvien changé depuis toutes c'est années. Elle se leva et leva Hana en même temps, apparament celle-ci était était trop affaiblie, ses jambes tremblait, et quant ont la voyait comem celà ont remarquait la gravité de ses blessures. Mistère se présipita vers elle pour la tenir, puis elle appela Takeru et lui fit un signe qu'elel avait besoin d'aide, celui-ci pris la Neko sur son dos. L'autre imbecile, alal derière son burreau chercher de la paprasse. Il l'es mis devant Mistère et lui dit de signer, bien sûr elle pris le temps de lire pour voir si tout était en règle. Ensuite elle signa, elle tourna son regard vers Hana et fit un sourire. Et dit.


" Voilà maintenant tu fait partie de notre famille. "


" Mademoiselle Mistère pour le déjeuner c'est préférable de..."

" Escusez moi de pas écouté vos conseils pour le comment je dois m'occupé d'elle avant de conseillé les autres regardé l'était de votre annimalerie. A aussi avant d'oublié, allé prendre une douche vous en avez grandement besoin."

Le gardien nu le temps de finir sa phrase que mistère le repris de vollé, et le mots de la fin était dit avec sourire et un air maligne. Puis elle se tourna net et se mis a marché vers l'extérieur, en sortant le vent était levé, mais le ciel était maintenant bleu et dégagé. La bris fit virvolté la longue chevelure blonde de Mistère ce qui lui donnait une image d'un ange sérieux. Le chauffeur arriva et ouvrit la porte, et la demoiselle disparut dans une auto chique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Lun 17 Déc - 22:40

Pour la première fois de sa vie , Hana avait l'impression ... D'être quelqu'un ? Pour la première fois on ne la traitait pas avec mépris , et quand on prononçait son prénom , ce n'était pas pour l'ijurier ou la couvrir de honte . Elle se sentit honorée de pouvoir appeler sa jeune maîtresse par son prénom . Elle n'aurait jamais cru qu'un jour un tel privilège lui serait accorder . Elle avait honte d'elle et de la façon dont elle se comportait devant sa maîtresse : elle n'était même pas capabe de rester debout . Ses jambes la trahissait . L'homme qui se tenait derrière Hana la souleva et la mis sur son dos . Elle voulut protester et dire à l'homme qu'il allait de salir , ou bien qu'elle était asser forte pour marcher , mais elle se doutait bien qu'on ne la laisserait pas descendre de si tôt . Elle eu les larmes au yeux quand Mistère prononca cette phrase si simple , mais qui avait une grende valeur au yeux de Hana : " Tu fais partie de notre famille " . Avait-elle déjà eu une famille ? Un père ivre mort quila battait tout les soirs jusqu'a souhaiter sa mort et une mère qui la méprisait et qui vendait son corps à tout homme passant . On est heureux dans sa famille n'est ce pas ? Elle en tout cas , elle ne l'zavait pas été dans la sienne . Elle avait l'impression qu'on passait une éponge sur un grand tableau noir . Elle avait l'impression de tout recommencer à zéro . Le bonheur lui ouvrait les bras et elle comptait bien y courir tête baisser ... Mais qui aurait pu prévoir que le bonheur se nommerait Mistère , et que ce serait une jeune fille tout à fait charmante ... Personne n'aurait pu le dire . Elle jeta un dernier regard dans ce taudis qu'elle avait du supporter depuis toute ses années . Plus rien de tout cela ne viendrait gâcher son paysage : ni les cages , ni le gardien si cruel ... Rien de tout cela . Et elle le devait à Mistère . La jeune fille s'engouffra dans une voiture de luxe , suivie par l'homme qui portait Hana . Il la déposa sur une banquette de la voiture . Hana était asser impressionée par la taille de la voiture . Elle se fit toute petite sur la banquette , asser intimidée par ce monde inconnu qui s'offrait maintenant à elle . elle avait toujours vécu dans la pauvreté , et maintenant , elle était assise dans uen voiture plus belle que toute celle qu'elle avait eu l'occasion de voir . Elle s'inclina une nouvelle fois en direction de sa jeune maîtresse avant d'ajouter :


- Je m'excuse d'être si mal présentée , Mistère-sama .


Elle avait conscience du monde qui la séparait de Mistère . Mais ce qui la préocupait le plus dans tout ce nouveau changement , ce n'était ni le fait qu'elle soit en route pour un univers tout à fait différent du sians , mais c'est que le gardien avait oublier un détail concernant la jeune fille . Ce détail était certe petit , mais il énervait au point le plus haut Hana : la jeune fille , affauiblie par toute ses années de maltraitance , avait maintenant une santé fragile . Mais elle se sentait en sécuritée avec Mistère . Elle sourit à la jeune fille , chose qu'elle n'avait plus fait voilà des années .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mistère

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Maître de : [ Personne ]
Mi-animal de : ~*~*~*~*~*~*~*~
Amour : *_* Sa ne sert a rien *_*
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Mar 18 Déc - 15:39

Mistèe ne sait personnellement jamais intéréssée a l'histoire des mis-animaux avant aujourd'hui, celà la laisait indifférente. Mais il y a deux jours elle est allé faire les boutique en compagnie de Hitomi la mi-lapine de Takeru, et Hitomi est traité comme une personne humaine dans la famille, enfete au yeux de Mistère elel n'a que des oreilles et une queut en plus elle l'a vois malgré ça comme sa propre soeur. D'ailleurs ont ne trouvera jamais plus gentille que Hitomi, malgré qu'au début elle était jalouse de que Takeru s'occupe aussi bien de Mistère par la suite Mistère pu voir qu'elle pourrait toujours compté sur elle. Mais soit elles étaient au centre comercial et d'habitude Mistère est dans les nuages, mais ce jours là, elle s'asseya sur un banc pendant que Hitomi allait chercher de quoi se restaurer c'est alors que pour une fois elle fit attention au grand monde qui l'entourrait. Et la dzcouverte de ce monde ce jours là était affreuse. Il y avait une femme a deux trois mètres d'elle avec un mis-renard en laisse, il portait des paquets aussi lourds les uns que les autres, le pir c'est qu'il ne disait rien il avait l'air triste mais continuait de faire tout les caprice de l'autruche debout. Et la suite des évènement était encore plus choquant, en sortant du bâtiment il y avait une ruelle sombre a quelques pats et a l'intérieur un homme a moitier nu avec une neko a genoux devant lui, elle l'apellait maître et il avait un sourire sadique. C'est pour celà que Mistère pris la descision d'adopté une mi-animal car au moin se sera une qui sera épargnée de cette maltraitence. Une fois dans la voiture elle regardis Hana avec un sourire, mais elle n'avait pas l'air contente, et c'est alor qu'elle s'inclina encore s'excusant d'être mal présentée, d'être sale et pleine de coups en gros. Mistère haussa un peu le ton, mais pas pour s'énervé sur elle loin de là c'est envers se fumier de gardien qu'elle en avait.

" Pourquoi t'excusée ! Tu n'a pas voulu être dans cet étât, c'est la faute de ce porc embullant ! Mais maintenant y pense plus, tu seras plus jamais comme celà et aucun nekos de cet établissement le sera.N'est ce pas Onee-Chan ?!"


" T'inquiète pas Mistère-sama j'ai déjà passé un coup de téléphone."

Oui dès que Mistère est arrivée ici elle avait la ferme attention que ce fumier soit mis dehors. Elle se remis droit et regardis le chauffeur pour, celui-ci allait les enmené au manoir de Takeru. La bà Hitomi s'occupera de Hana, elle a des mains d'or et guérit n'importe qu'elle blessure. Mistère déposa sa mains sur celle de Hana et souriat tendrement a sa nouvelle petite soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 28
Maître de : Même pas de moi-même
Mi-animal de : Maître Sanzo
Amour : Ai-je le droit d'être aimée ?
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   Mar 18 Déc - 19:56

Hana sourit . Au fur et à mesure que la voiture s'éloignait de la fourrière , elle sentait son coeur s'allégé d'un lourd fardeau . Ce lourd fardeau n'est rien d'autre que toute la peine qu'elle a ressentie en étant enfermée . Elle la sentait s'envoler et s'éloigner d'elle . Elle serra la main que Mistère avait posé sur la sienne , et sourit à celle qu'elle voyait comme sa maîtresse , et maintenant comme sa soeur . Elle avait une famille maintenant , qui sait combiens de fois la jeune fille avait fait le voeux d'en avoir une . Elle se sentait bien parmis eux . Elle était même sûre qu'il la rendrait heureuse . Elle faillis encre une fois s'incliner en direction de Mistère , mais elle s'arrêta avant , se rappelant sa réaction la dernière fois qu'elle l'avait fais . Elle se tourna vers la fenêtre et observa le monde nouveau qui l'entourait : cela faisait des années qu'elle n'avait plus vu le monde extérieur , et elle ne pu s'empêcher d'admirer tout ce qui l'entourait . Pour elle , c'était comme un retour à la case départ . Elle allait vivre une autre vie : cette vie qu'elle avait toujours voulut . Après un moment passé à regarder le paysage , la jeune fille , complètement exténuée par cette journée forte en émotion , commenca à se sentir fatiguée . Elle se laissa aller sur le côté , ne pouvant bientôt plus résister à l'appel du pays des rêves . Morphé la pris dans ses bras et elle s'endormis d'un sommeil profond . Jusqu'a présent , il n'y avait que dans ses rêves que Hana avait été la plus heureuse : elle rêvait d'un paysage composé de cerisier en fleur , comme le tableau qu'il y avait dans l'entrée de la fourrière . Elle passait son rêve entier à courrire dans cette forêt de cerisier . Elle courait ou elle voulait , elle allait ou elle voulait : elle était libre . Cette fois-ci , elle était bien trop fatiguée pour rêver de qoi que ce soit . Elle fut réveillée quand la voiture s'arrêta , et que le moteur se coupa . La jeune fille émergea doucement du sommeil dans lequel elle s'était plongé . Frottant ses yeux endormis , elle regarda par la vitre de la voiture et ne pu retenir un cris de joie . Elle se tourna ensuite vers Mistère en souriant , et lui dit :



- C'est donc ici votre habitation , Mistère-sama .



La jeune fille bondit hors de la voiture et s'arrêta . Un foyer , elle n'avait jamais eu ça non plus . Tout ce qu'elle avait connu , c'était sa cage trop étroite et petite , et ce qui , par le passé , lui servait de chambre : une vieille chambre située juste en dessus du toit . Comme la toiture possédait de nombreux trous , la nuit quand le vent sifflait , il s'engouffrait dans la " chambre" de la jeune fille qui grellottait sous ses maigres draps . Elle laissa couler une larmes ... Elle était si heureuse , si heureuse de ne plus souffrir . Mais elle venait de se séparer définitivement de son ancienne vie , et elle ne pouvait s'empêcher de pleurer . Là , en silence . Elle essuya une larme qui roulait sur sa joue , avant de murmurer un " Merci " presque inaudible .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vent de liberté souffle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un vent de liberté souffle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Un Vent de Liberté [Libre]
» Le vent d'Asgard souffle sur Juneau
» Aro Vanzig, Vent de Liberté
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven :: L'ouest de l'île :: L'animalerie-
Sauter vers: