Lost Heaven


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée plus pourrie que les autres

Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko
°Blonde hyperactive°
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Maître de : Mes actions
Mi-animal de : Personne
Amour : Do you play with me ?
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Une journée plus pourrie que les autres   Ven 14 Déc - 20:15

C'est par une journée pluvieuse d'automne que Aiko se rendit à une scéance de cinéma qui avait lieu dans un vieux quartier perdu . En arrivant sur place , elle ne put retenir sa surprise en arrivant devant un vieux cinéma coincé entre deux vieux magasins condamnés par des planches en bois et quelques panneaux . Rien que la façade faisait pitié à voir : un vrai taudis d'en haut jusqu'en bas . Un volet pendait tristement devant elle et l'entièretée du bâtiment avait sérieusement besoin d'un bon petit coup de peinture . Elle poussa quand même , dans un soupir , la lourde porte d'entrée qui grinca . Elle arriva ensuite dans un milieux qui ne correspondait plus du tout avec la ruine qu'était la maison vu de dehors . Un hall s'étendait devant elle , avec sur la gauche une cafétaria , sur la droite un petit snack pour se payer des rafraichissements pendant la scéance et enfin , le couloir de devant ou devait sans doute être les guichets . Elle s'avenca , le sol de marbre claquant sous ses pas . Elle regarda un coup au plafond et remarqua quil était assez ouvragé . Celui qui avait concut cet espace devait être un génie de l'architecture . Qui aurait cru qu'un tel endroit se cacherait dans un endroit aussi pourrit qu'ici . La jeune fille s'avenca dans le large couloir qui était devant elle . Arrivé au bout , elle se dirigea vers un bureau affublé d'une pancarte " guichet " . Elle s'approcha avant de lancer un cordial " J'our M'dame " . La dame en question la regarda de par dessus ses lunettes avant de lui tendre un tiquet . Aiko fouilla dans sa poche avant de ressortir un petit portefeuille noir ou était bien conservée toutes ses économies . Elle tendit à la dame un billet et s'engouffra dans la salle de cinéma qui était un peu plus loin . En entrant , elle vit qu'il n'y avait pas beaucoup de monde : deux amoureux qui se bécotaient avant même que le film aie commencé , une vieille femme acompagnée de ses deux petit enfants , deux filles bavardant et un homme seul . Elle alla s'assoir dans une rangée libre , et se laissa tomber sur le fauteuil de velour rouge . Elle s'amusa a rebondir sur le fauteil . Quand la lumière se coupa . On entendit une série se " Chuuuut " avant que le calme complet règne dans la salle . Aiko s'affala dans son siège et concentra son attention sur le film qui passait à l'écran . Pour tout vous dire , si elle devait employer un mot pour décrire le film , ce serait sûrement celui-ci : " NUL " . Une histoire banale entre un gars et une fille qui s'aimait d'un amour impossible . Elle bailla un coup avant de se lever de son siège et de se diriger vers les toilettes pour se rincer le visage . Ce fim l'ennuyait vraiment , elle qui pensait occuper son après midi ... Elle se passa de l'eau froide sur le visage , puis après l'avoir essuyer , retourna dans la salle . En fait , ce qui se passait dans la salle était mieux que ce qui se passait à l'écran : Les deux amoureux étaient maintenant quasi couché l'un sur l'autre , les filles étaient en train de verser toutes les larmes de leurs corps et la vieille dame avait posé une main sur son coeur tandis que ses deux petits mômes tiraient sur sa manche en murmurant " Diiiiis mami c'est bientôt finiiii ? " . N'y tenant vraiment plus , elle se leva et sortit de la salle . Ce film l'ennuyait vraiment . Elle se paya un soda à la cafet' et le but en silence . Elle se leva pour aller le jeter quand dans sa précipitation , elle bouscula un inconnu venant dans le sens inverse , renversant le reste de son soda sur sa robes noir .




- Rhaaa , c'est pas vrai ! Une soubrette toute neuve ... Sorry , jl'ai pas fait exprès .



Décidément , cette journée s'annoncait de plus en plus mal pour elle : d'abord , elle assistait à la tragédie la plus nulle du sciècle , puis elle s'aspergait d'un truc collant , sallisant au passage sa sublime tenue .... Vraiment , quelle journée pourrie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebiad

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Ven 14 Déc - 21:10

Celebiad regardait le ciel, recevant par intermittence des goutes de pluie sur le visage et parfois dans les yeux, mais au moins, elle aimait beaucoup la pluie. Même si c’était un peu encombrant quand on avait autant de vêtement qu’elle. Ses yeux vert profond fixait les nuages. Elle aurait voulu pouvoir s’y rendre. Espoir perdu puisqu’elle n’était pas, et loin de l’être, doté de quelconque ailes ou engin pour voler. Elle tournait en rond depuis un bon moment sans s’en être rendu compte tant elle était concentré vers les cieux. Elle fini par s’arrêter puisque sa vue était maintenant bouchée par un petit toit qui protégeais une dizaine de personne de la pluie. Elle baissa la tête, mais son regard capta les beautés qui reposait sur l’endroit bien que la plus part furent légèrement trop usé. Celeb trouvait que la beauté se retrouvait surtout dans les vielles chose, comme ces vieux endroits…

Elle passa sa main sur ce qu’on pouvait voir de son visages alors que la plus part des curieux la fixaient. Il faut dire qu’il était rare de voir quelqu’un accoutré ainsi. Mais la meilleure manière d’être discret est de s’afficher publiquement avec un costume. Comme elle le faisait. Parce que les gens qu’on cherchait normalement se camouflait tous dans la foule en espérant ne pas être remarqué de tout le monde. On ne s’y attendait pas non plus de voir, non seulement ses vêtements, mais aussi ses armes. Dison que rien sur elle n’était conventionnel.
Elle entra dans la bâtisse, payant pour un film quelconque qu’elle ne regarda même pas, se contentant de regardé le monde aller et venir sous ses yeux. Elle se prit quelque chose à manger a la cafétéria et s’installa a une table en attendant d’aller regardé les gens dans la salle de cinéma, son billet n’était pas pour cette représentation. Mangeant un peu de fritte et une sorte… de viande entre deux pains qui sentait très bon, mais qui ne goutait pas la même chose. Mais bon… tant que sa restait de la nourriture elle était prête à le manger tout de même.

Alors que c’était bientôt a elle d’aller a sa représentation, elle se leva, termina d’un coup le plat, négligeant de remonter son foulard sur le bas de son visage. Ce qui ne changeait pas grand chose puisqu’elle avait tout de même l’air d’un homme si on ne voyait pas ses formes et si on ne remarquait pas ses longs cheveux et puis tant qu’on ne voyait pas ses oreilles un peu trop serré sous ces bandes de tissus, on ne se douterait pas qu’elle fut un neko. Cette fois au lieu de regardé vers le haut, elle se perdit dans les nervures du planché de marbre. Quoi de plus étourdissant que de fixer une veine de pierre qui serpentait dans tellement d’autre, d’ailleurs elle la suivait alors en plus…. Elle fini par retourné devant la cafétéria …directement vers une poubelle et sa vue fut finalement coupée par … une jeune fille qui lui était rentré dedans… et une sensation de mouillé au nouveau de la poitrine. Bon l’autre était plus petite qu’elle, mais pas de tant… même si elle dépassait certain homme L’autre était de taille moyenne. Il était temps de mettre son talent d’actrice a l’œuvre… a nouveau. D’ailleurs l’autre se plaignait en s’excusant… a elle… enfin lui maintenant de faire quelque chose. Elle se racla la gorge et prit une voix masculine qui pouvait passer pour un garçon adolescent. Elle remarqua avec stupéfaction qu’elle faisait face a une autre neko


-Pardon demoiselle. Je ne vous dérange pas trop?? Je… suis profondément … disons triste que vous aillez salit une si jolie robe. Elle vous allait bien. Oh pardonner mon impolitesse, premièrement je vous rentre dedans et maintenant je me conduis comme un rustre. Je suit Celebiad. Puis-je connaitre votre prénom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko
°Blonde hyperactive°
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Maître de : Mes actions
Mi-animal de : Personne
Amour : Do you play with me ?
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Ven 14 Déc - 23:40

Tandis qu'elle s'égosillait contre elle-même , elle fut soudaint interompue dans ses pensées par l'inconnu qu'elle venait de bousculer malencontreusement . Il parlait assez poliment , ne l'engeulant même pas parce qu'elle venait de lui rentrer dedant . C'est déjà une bonne choses qu'elle tombe sur quelqu'un de civilisé et pas sur un rustre qui aurait déguerpis du premier coup en la traitant de tout les noms . Elle sourit à l'inconnu qui se présenta : il s'appelait Celebiad . Elle se décida enfin à se présenter .


- Et bien , moi c'est Aiko , mi-animale comme tu peux le voir ...



Autant mettre tout de suite les points sur les " i " . Si il avait un soucis quelconques avec les mis animaux , autant qu'elle le lui dise tout de suite , même si en la voyant cela paraissait quand même évident . Elle se dirigea vers la poubelle la plus proche avant de jeter son soda , maintenant vide . Elle se retourna avant de constater que Celebiad en avait également sur lui . Elle frappa le frond du plat de la main comme pour se dire à elle-même : " plus gourde que moi tu meures " . Elle bafouilla;quelques excuses en ajoutant son petit sourire niais , en éspérant que l'inconnu ne se souciait pas de ses vêtement un peu trempés . Puisqu'il avait été si aimable avec elle , elle aussi allait faire preuve de courtoisie .



- Et encore désolée de vous avoir bousculé .



Si sa chère amie Amy avait été là , elle était sûre qu'elle se serait bien foutue de sa tête . Voir Aiko alligner autant d'excuse d'un seul coup était un évènement asser rare . Elle désigna une table libre de la cafétaria . Puisque le film n'était pas près de finir , elle décida de l'inviter à boire un petit coup . Elle s'assit , puis interpella le serveur qui vint à leur table pour prendre leur commande . Et c'est ainsi que quelques minutes pls tard , elle se trouvait de nouveau avec un nouveau soda , mais cette fois-ci , elle prenait garde de ne pas renverser la moitié sur elle . Elle décida , pour passer le temps , d'interroger le jeune homme qui était en façe d'elle . Elle hésita un moment , mais une question lui brûlait les lèvres , et bientôt , elle ne put s'empêcher de la poser :


- Dis-moi , ca ne te pose pas de problème de parler courtoisement à une mi-animale . Certain de mes semblables sont traités de manière horrible ... J'aurais aimé savoir ton point de vue , ce que tu en pense .



En gros , elle voulait savoir si le jeune homme n'allait pas la traîner de force à la fourrière pour qu'elle se fasse battre mort ou bien qu'il la laisse vivre sa vie de rebelle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebiad

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Dim 16 Déc - 4:48

Oui j’ai remarquer que vous étiez une neko, de la plus belle espèce d’ailleurs ! j’ai un petit secret… a vous montré, ne soyez pas trop vache avec moi… mais pas maintenant…

Elle regarda dans tout les sens et tira un peu sur le foulard autour de sa tête, comme si sa avait été un tic nerveux, mais bon. Le moment n’était pas venu, elle fit tinter ses aneaux de métal sur sa manche alors qu,elle replacais le foulard vérifiant qu’il tenait bien et sentant une mèche de ses cheveux la chatouiller inconfortablement dans le cou.

Simplement dites vous que L’habit ne fait pas le moine, les hommes ont dicté ce fait, mais … ils l’ont oublier avec les ages… malheureusement pour eux tous…

Si elle avait mit les point sur les I, Celebiad lui avait retourné d’un habille coup, Il souriait sous son foulard, dévoila ses dents un peu pointu que ne pouvait malheureusement pas voir celle qui parlais avec elle. Elle marcha vers la poubelle la plus proche ce fut celle derrière le jeune homme… femme… enfin.. et elle fini par remarquer que Celebiad était aussi taché… elle se frappa le front d’un habile coup et eut l’air un peu trop désolé. Elle s’excusait a nouveau. Il trouvait qu’elle en mettait un peu trop cette fois. Une excuse suffisait.

Vous savez, une fois qu’on s’excuse, on a pas le besoin de le faire une seconde fois pour le même événement ma belle. Le fait de t’avoir bousculé m’a offert une belle occasion de rencontré quelqu’un d’interessant, ne t’excuse surtout plus sinon je vais me sentir mal de ne pas le faire moi-même !

*non ce que je peut m’en vouloir, pourquoi je lui ai rentré dedans…. Ahhh pitié, dire qu’en plus il faut que je dise sa pour être crédible… sauvez moi quelqu’un…*

elle lui pointa une table ou il se dirigea avec l’autre , Aiko elle avait dit. Elle avait l’air de vouloir boire encore a ce qu’elle vit. Malheureusement. Elle s’assit face a sa jeune protagoniste et commanda a son tour un soda. Elle y passerait l’argent qu,elle avait volé a un voleur mais c’était pour une juste cause. Ainsi, l’un et l’autre se retrouvèrent avec un soda a la main, le buvant de manière… totalement insouciante dans le cas de Celebiad alors que tout le monde passait près d’eux en la regardant très croche… Surtout qu’elle n,avait rien fait pour s’essuyer…


-non je n’ai aucun problème a parler courtoisement a une femme, peu importe si elle est neko ou humaines, Personnellement je trouve les humaines trop … disons… superficielle. Vous êtes horriblement traité, sans une once de civisme alors que vous méritez mieux que nous. Votre civilisation ne connaît pas la guerre comme les hommes l’apporte. Je suit contre l’esclavage. On l’a permis avec les hommes noirs et voilà qu’on recommence avec vous, l’erreur qui a fait perdre tant d’année a l’humanité, la plus grosse gaffe du monde entier… et puis si tu te décide un jours a bien vouloir quitter cet endroit, je pourrai te confier mon petit secret et d’ailleurs, tu pourra comprendre pourquoi je milite en votre faveur, mais pas ici, et surtout pas en publique.


Elle avait bel et bien baisé son foulard en buvant son soda a la paille et elle fit un sourire charmeur a la demoiselle. Dison que ses trait grossier en tant que fille la faisait passé pour un homme acceptable. Elle avait un peu plus de charme en homme disons… même si a ce moment elle avait envie de se pendre parce que ce qu’elle venait de dire sonnait horriblement croche et emplis de sous entendu alors que ce n’était pas le cas... elle espérait énormément que la jeune femme n'aie pas pensé ainsi et qu'elle aie associer sa citation avec ses paroles présentement... elle l'espérait sincèrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko
°Blonde hyperactive°
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Maître de : Mes actions
Mi-animal de : Personne
Amour : Do you play with me ?
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Dim 16 Déc - 21:53

La jeune fille s'était installée dans une position peu confortable pour faire la conversation , mais bien commune à son comportement insouscient . Elle s'était affalée à moitié sur la chaise et avait passé un bras sur le dossier tandis que l'autre tapotait nerveusement la table . Son interlocuteur ne semblait visiblement pas irrité qu'elle reste comme ça sur la défensive et il répondait patiemment à ses questions , toujours en parlant d'une façon polie . Elle fut rassurée de savoir qu'il n'avait rien contre les nekos et qu'il la considérait même comme une de la plus belle espèce . Quand il se mit à parler des humains , elle voulut l'interrompre pour en placer une , mais elle décida de le laisser continuer à parler . Entre temps , il avait baisser son foulard , laissant son visage visible . Il lui fit un sourir charmeur auquel elle ne manqua pas de répondre . Elle but un bon coup de soda avant de répondre :


- C'était juste pour avoir ton point de vue ... Comme je peux le constater , nos avis se ressemblent beaucoup .


Une chose l'ontrigait quand même : il avait parlé d'un secret . D'une chose qu'il lui montrerait , mais une fois partit d'ici . Elle se leva d'un bond de son siège avant de faire signe à Celebiad de la suivre . Elle ajouta avec un sourire :



- Si tu veux assister à la comédie la plus nulle du sciècle , c'est tout droit . En revanche si tu veux aller faire un tour avec moi , c'est par là .


En disant cela , elle désigna la sortie du cinéma . En plus d'être toujours de bonne humeur , elle était d'une nature curieuse . Ce jeune inconnu , Celebiad , l'intrigait de plus en plus , et elle comptait bien faire tout son possible pour savoir au moins quelques choses du jeune homme . Et puis , quoi de plus divertissant qu'une ballade . Surtout que la pluie avait cesser , laissant place à un soleil radieux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebiad

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Lun 17 Déc - 22:17

Elle avait l’air de vouloir l’interroger a propos de quelque chose lorsqu’il parlait, mais elle s’était retenue. Elle était tout de même sur la défensive. Une incrédule celle là. Il lui faudrait lui montré ses oreilles afin qu’elle cesse d’avoir l’air complètement … disons dans ce cas là, nerveuse…vu la manière dont elle martelait la table de ses doigts… il ne réagissait pas a cette froideur d’apparence. Enfin c’était surement ce que pensait son interlocutrice vu qu’a l’intérieur d’elle même, sous son masque elle frisait l’hystérie vu la manière dont elle se comportait. Elle avait répondu au sourire ce qui a l’intérieur d’elle même fini par l’achevé puisqu’elle n’avait pas encore envie de se retrouver avec une autre à fuir. Elle la trouvait sympathique, mais elle ne voulait pas qu’on sache qu’elle fut une fille.

Elle avait fini son soda d’un coup. Celebiad Vida son soda d’un, de toute façons, elle n’avait jamais aimé le soda, elle en avait prit rien que parce qu’elle avait soif a ce moment la. Elle lui avait dit qu’elle avait posé cette question pour une raison et elle ne put s’empêcher de se dire que c’était tout à fait normal vu le fait qu’elle était aussi une nekos, mais sa elle le saurait seulement quand ils seraient en privé, si seulement sa arrivait. Elle avait l’air légèrement pensive. Peut-être qu’elle réfléchissait a quelque chose. Avait-elle vendu sa couverture!? Elle souhaita que non. Elle surprit le faux jeune homme lorsqu’elle se leva d’un bon. Il eut un moment d’incompréhension jusqu'à ce qu’elle ajoute…. Qu’elle lui donnait le choix de la suivre ou d’aller voir le film. Celebiad regarda autour et vit que les gens se dirigeait vers la salle. Elle regarda pour la première fois son billet et remarqua que c’était un film pour enfant. Elle se retins de se frapper le front et se leva a son tour. Il fit quelque pas, localisant une petite neko devant l’fiche du film en question et alla le lui donner avec un rand sourire. Elle remit son foulard et fit comme si de rien n’était, revenant vers la demoiselle qui désignait maintenant la porte du cinéma. Elle avait ut de la chance de tombé sur une personne qui voulais en savoir plus. Le sourire de la jeune femme s’agrandit, maintenant sous son foulard lorsqu’elle vit que le soleil brillait enfin.


-je vous suis noble demoiselle. Guidez moi et je vous suivrai jusqu’au bout du monde. apr`s tout c'est de la que je vient!

Il rit doucement alors qu’il faisait une révérence et un signe qu’il la suivait. Son regard emplis d’un humour taquine, mais pas bien méchant. Que voudrais savoir la demoiselle? Avait elle comprit le sous entendu de Celebiad ou avait elle entendu seulement la partit superficielle!? Elle espérait que c’était la première option!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko
°Blonde hyperactive°
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Maître de : Mes actions
Mi-animal de : Personne
Amour : Do you play with me ?
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Mar 18 Déc - 16:30

La jeune fille sourit quand elle entendit les propos de Celebiad . Enfin quelqu'un qui savait regarder la vie avec humour ... et qui sait peut-être un once d'insouscience . Pour la jeune fille , ses deux composant était essentiel pour sa propre survie . Si elle n'avait pas l'humour , sa vie serait aussi divertissante que la comédie qu'elle venait de voir , et si elle n'avait pas l'insouscience , sa vie ne serait qu'un amas de tracas . Elle répondit donc à la révérence de Celebiad en faisant une petite courbette comme les dames du Moyen Age . Elle ajouta ensuite avec un sourire mi-moqueur , mi-sérieux :


- Sieur , vous serez donc prêt à suivre une écervelée au bout du monde .... Diantre , vous ne savez certainements pas dans quoi vous vous embarquez .


Elle avait parlre avec le ton haut perché d'une dame de la haute noblesse . Si Celebiad s'ammusait bien dans son rôle de chevalier servant , alors elle , elle avait décider d'être une duchesse pour pouvoir se la jouer rien qu'un peu . Elle marchit donc vers la sortie , en marchant avec grâce , comme si elle portait une robes à longue traine . Puis , arrivant au bas des marches , elle carricatura un peu l'image de la duchesse qu'elle incarnait , quand elle commenca à se dandiner sur place . Elle se remis à parler avec sa petite voix haut perché , imitant toujours la noble qu'elle incarnait :


- Suivez-moi très chèr , le bout du monde n'est pas très loin .



Elle sourit puis arrêta de se dandiner , pour reprendre un minimum de sérieux . Elle se dirigea vers les vestiaires , non pas pour récupéré sa veste , mais pour récupéré l'un de ses biens les plus précieux : son chère et adorable cercueil . Elle l'adorait et elle ne pouvait pas sortir sans l'emmener avec elle . La particularité de ce cercueil , c'est qu'il contenait la créature la plus terrifiante de cet univers , mais aussi sans doute , la créature la plus bizzard de ce monde . Avec un maître tel que Aiko , avoir une créature normal serait un défi presque impossible . Il fallait que ce qu'elle trimballe sur son dos à longueur de journée soit comme elle : complètement absurde . Elle sourit , empoigna son cercueil et dans un mouvement d'épaule , le hissa sur son dos . Elle s'imaginait la tête que devait tirer les gents qui la voyait , et mieux encore , la tête de Celebiad quand il allait la voir revenir avec son attirail de la parfaite gothique .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celebiad

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Mar 18 Déc - 18:23

Elle répondit a la révérence qu’il s’était élégamment amusé a faire, pour charmé, mais aussi pour semer le doute. Elle n’avait pas bronché, elle était même embarquer dans son jeu. Elle avait même ajouter a la manière d’une duchesse ou d’une haute dame quelque chose qui le fit rire a haute voix. Elle secoua la tête de droite a gauche alors qu’elle se disait elle-même écervelé. Elle suivait la demoiselle qui s’était élancé a l’extérieur de la pièce principale.

Ô grande dame, si je suis une écervelé alors dites vous que ce sont des pas d’un fou qui m’ont toujours guidé ! Alors ne craignez rien Ô grande dame, je sait pleinement dans quoi ne m’embarque et c’est avec une immense joie que je me lance dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre a chaque fois sous mes pas !

Si elle avait commencer a parler comme une haute dame, elle, ou lui avait fini par occuper le rôle du chevalier servant et c’était avec une voix encore plus masculine , et qui lui faisait un mal de chien a la gorge a imiter… qu’elle parlais maintenant. Elle avait même commencer a se dandiner. Celebiad retint un sourire. Pour passé inaperçu en tout cas c’était déjà raté avec ses vêtements, mais avec cette fille la, les gens les prendrais surement pour des amuseurs de foule. Elle-même avait l’air d’un clown mais elle trouvait sa trop amusant pour se préoccuper des gamins qui riait a leur passage. Elle était plutôt contente du résultat. La plus part des gens qui se promenait ici était des nekos soit en permission, soit des gamin. Elle aimait de plus en plus cet endroit. Elle fin par dire quelque chose pas propos du bout du monde, ce qui la ramena a la demoiselle qui marchait devant elle-même.

Grande dame, je vous suit. S’il ne faut. Encore plus loin que vous ne l’espérerez, même si notre voyage tire donc a sa fin !

C’était un peu après qu’elle reprit son sérieux et que Celebiad se racla la gorge pendant qu’elle ébouriffait les seuls cheveux qui était visibles aux autres, vérifiant par le fait même la solidité ; de son foulard. Tout tenait. Alors qu’elle baissait les bras, elle regarda a nouveau Aiko… qui était en train de récupéré un objet des plus… spécial. Un cercueil. Elle le hissa sur son dos d’un coup, démontrant l’habitude qu’elle avait développer avec le temps. Ce n’était donc pas la première fois qu’elle l’avait. Celebiad fronça les sourcil, mais ne jugea pas cette dernière. Elle ne le ferais pas sans savoir ce qui se trouvait dans cette grosse boite noire. Il profita du fait qu’elle ne regardait pas encore vers lui pour fouiller derrière un comptoir ou personne n’avait mit les pied depuis un moment pour attraper une corde et la hisser de l’autre coté. C’était deux éclats gris, des armes. Que pus voir aiko si elle se retournait vers elle a ce moment. Elle prit la corde, la passa sous sa cape, au niveau de sa taille. Les deux armes devant elle pendant a une corde. Puis elle passa celle de gauche par-dessus son épaule droite et la même chose avec un effet miroir sur la droite. Prenant un morceau de corde qui traînait accroché a l’un des anneau a sa manche, elle le dénoua et l’installa dans un nœud coulant et aisément détachable autour des deux bout de corde au niveau de la poitrine. Elle se sentait mieux maintenant. Elle se retourna vers son interlocutrice et lui demanda avec un regard remplis de curiosité

Pourquoi traîne tu ce cercueil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiko
°Blonde hyperactive°
avatar

Féminin Nombre de messages : 40
Maître de : Mes actions
Mi-animal de : Personne
Amour : Do you play with me ?
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   Dim 13 Jan - 12:51

Elle s'ammusait vraiment bien avec Clebiad . Elle qui était toujours fidèle à elle même , et qui comme d'habitude se faisait remarquer en un temps reccord , et Celebiad , qui semblait apprécier sn petit manège . Au moins , il avait un bon sens de la plasenterie , et semblait lui aussi s'ammuser . Enfin une personne qui sait s'ammuser et prendre la vie positivement . Quelqu'un qui sait , comme Aiko , s'en foutre complètement des règles imposées , et qui au contraire , ne fait que les dépasser . Elle se mit a marcher vers la sortie du cinéma , quand Celebiad lui dmeanda pourquoi elle traînait ce cercueil . Un éclair mystérieux passa dans ses yeux . L'élément le plus imposant chez Aiko , c'était sans aucun doute cet imposant cercueil noir orné d'une grande croix dorée qu'elle trimballait en permanence sur son dos . On pouvait la prendre pour une gothic en train de faire un rituel vaudou pour appeler on ne sait qu'elle puissance ... Et bien non ! Si Aiko traînait ce cercueil , c'étaot par pur respect , et à la fois par pure soumission . Ce qu'elle transportait , elle le considérait à la fois comme son esclave , et son ami . On pouvait appeler ca un " monstre " ou bien encore une "créature " , mais pour elle ,c 'était la première prsonne qui l'avait accepté dans ce monde . On ne sait pas très bien si il est esprit ou bien mi-animal comme elle , mais en tout cas , ils se sont fait une promesse . Il donne sa vie pour elle , si en échange , elle accepte de rester avec lui . Depuis ce jour , elle le promène dans un cercueil , en hommage de leur lieu de rencontre , et lui la protège . Elle sourit à Celebiad . Il voulait vraiment le savoir ? Elle prit son grand regard mystérieux , avant de donner un petit coup , minuscule même , dans le cercueil qu'elle avait derrière elle . Elle sourit avant de dire :


- Si je vous dit que c'est un de mes meilleurs amis que je traîne dedant , vous me croiriez ?


Tout ca paraissait vraiment absurde . Vous vous voyez , vous en train de promener votre meilleur pote dans un cercueil . Assez spécial non comme amitié ? et bien pour elle et son petit amour de monstre , c'était tout a fait normal . Ils avaient toujours fait comme ça , et ce n'était pas près de changer .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée plus pourrie que les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée plus pourrie que les autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Rien qu'une journée pourrie de plus.
» Journée pourrie ? Oh oui ...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Une journée en Afrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lost Heaven :: L'ouest de l'île :: Cinéma-
Sauter vers: